Birgit Borggrebe a développé une narration unique, impliquant une oeuvre abstraite intransigeante et densément superposée, à travers des images figuratives. Ses peintures se rapprochent de l'expérience holographique lorsque ses espaces abstraits apportent, de manière souvent inattendue, une substance réaliste.
Les techniques qu'elle utilise provoquent un visuel spécial, fruit d'un triple savoir-faire faisant appel à des traditions de peinture, sérigraphie et photographie, combinées à des contextes ouvertement expérimentaux. Ses images, par conséquent, reposent sur des pratiques quotidiennes d'observation, comme le fait d'estomper, de mettre au point, ou de déconstruire.
De cette manière, la nature réapparaît dans une imagerie contrastée de contours doux mis en scène au côté de structures pointues. L'intensité optique est atteinte à travers les interpositions contradictoires d'avant et d'arrière-plan, surtout ceux alliant douceur et rudesse. L'intensité matérielle s'entrecroise avec un symbolisme réfléchi et parfois ironique tel des lignes graphiques, touchant un souvenir poétique.
Ainsi, sa façon de peindre expose l'échange constant d'impressions de surfaces vibrantes - celles de la vie quotidienne -, avec un univers de symbolisme et de traditions tendant vers des contrastes harmonieux et des êtres abstraits.
Le visuel global et puissant caractérisant le travail de Birgit Borggrebe met en valeur les reflets d'un univers de réalités de notre vie quotidienne, qui n'est pas simplement determiné par sa visualité évidente, mais aussi par sa lutte pour le symbolisme et le sens individuel.